Après une année en PRO D2, Grenoble retrouve l’élite du rugby cette saison. Le club isérois doit continuer à se reconstruire et acquérir de l’expérience en Challenge Cup.

Tombeur d’Oyonnax en barrage (47-22), Grenoble retrouve le TOP 14 après une seule saison d’absence. Mais quelles sont désormais les ambitions du FCG ?

Quel est son meilleur parcours européen ?

A deux reprises, Grenoble a atteint les phases finales de la Challenge Cup. En 2005, le club isérois s’est hissé jusqu’en quart de finale. Opposé à la province irlandaise du Connacht, le FCG s’était incliné à deux reprises en match aller-retour (26-21, 19-3).

En 2016, après avoir terminé à la première place de la Poule 5 avec cinq victoires en six matches, Grenoble avait atteint les demi-finales de la Challenge Cup. Opposés aux Harlequins, les Grenoblois avaient été impuissants sur la pelouse du Twickenham Stoop (30-6).

Quel est son staff ?

Après cinq ans en TOP 14, les Isérois étaient repartis de loin l’été passé, avec le plus gros budget de Pro D2 (13,4 M d’euros) et un nouveau staff formé de Stéphane Glas (arrières) et Dewald Senekal (avants), conduit par le directeur sportif Franck Corrihons, rappelé pour sauver le club comme il y a douze ans, après une relégation en Fédérale 1.

Quels sont les nouveaux joueurs ?

Pour se relancer au plus haut niveau et notamment sur la scène européenne, Grenoble pourra s’appuyer sur l’arrivée de nombreux joueurs. Parmi eux les piliers Davit Kubriashvili (31 ans, Montpellier), Halani Aulika (34 ans, Sale), Jakobus van Rensburg (32 ans, Stormers), le troisième-ligne Taiasina Tuifua (33 ans, Lyon), le trois-quarts centre Junior Rasolea (27 ans, Edimburgh) ou bien encore l’arrière Gaëtan Germain (28 ans, Brive) très adroit aux pieds. Mais le FCG a également réussi un bon coup en engageant le trois-quarts aile des Stormers Raymond Rhule (25 ans).

Quels sont les joueurs majeurs ?

Le vrai pilier sur lequel s’est appuyé le FCG pour rebondir est sa formation, élue meilleure de France par la Ligue l’an passé. Les Ali Oz (pilier), Etienne Fourcade (talonneur), Mickaël Capelli (deuxième ligne), Lilian Saseras (demi de mêlée) ou Clément Gelin (centre) ont gagné en maturité et ont été rejoints dans le grand bain par Kilian Geraci (deuxième ligne) ou l’arrière Gervais Cordin.

Pour épauler cette jeune garde, Grenoble peut toujours compter sur le talonneur Taumalolo, le trois-quarts aile Lucas Dupont, le centre Etienne Dussartre, le demi d’ouverture Burton Francis et l’incontournable troisième-ligne Fabien Alexandre.

Retrouvez le 20 juin à partir de 15 heures, en direct vidéo sur notre site, le tirage au sort des poules de la Challenge Cup pour l’édition 2018/2019.